Bilan culturel de #Juin

Hello, les tortues ! Nous sommes le 1er juillet et il est temps de faire pour la première fois un bilan culturel du mois où je vous présente mes lectures et mes séries du mois présentés précédemment. En juin, j’ai eu deux lectures et j’ai découvert trois séries assez différentes.

En premier, j’ai fini la première saison des séries « The Handmaid’s Tale » et « American Gods ». Deux séries qui ont été deux coups de coeur série autant pour l’histoire que pour la qualité des acteurs, visuelle et auditive. La première délivre un message important sur la place des femmes dans la société et leurs droits fragiles, la seconde est basée sur plusieurs mythes et offre un combat entre technologie et sentiments. Toutes les deux ont été adaptés de romans best-seller écrit soit par Margaret Atwood soit par Neil Gaiman.

Puis j’ai découvert le premier épisode de « The Mist » adaptée du roman de Stephen King. Un premier épisode que j’ai trouvé assez étrange et dont je n’ai pas encore d’avis certain. J’attend les épisodes suivants pour vous transmettre mon avis complet.

430828

Et pour finir, j’ai eu un mois faible en lectures mais j’ai découvert deux livres qui m’ont agréablement surprise. En premier, j’ai eu un gros coup de coeur pour Everything, Everything de Nicola Yoon. Une romance mignonne mais surtout magnifique. Et ma seconde et dernière lecture était Ecoutez-moi de Lou Ledrut, un roman qui parle de mutisme et de détermination, une agréable découverte !

 

Pour conclure, j’ai pu découvrir des séries intéressantes et passionantes, puis j’ai eu deux super lectures dont un coup de coeur de l’année !

Et vous, qu’avez vous vu et/ou lu au mois de juin ?

Lili.

« The Mist »: un pilot brumeux et mystérieux

430828

Adaptation du roman homonyme de Stephen King, dans lequel un groupe de personnes est bloqué dans un supermarché à cause d’une brume surnaturelle dans laquelle se cachent des monstres.

Diffusion : Spike (juin 2017)

Réalisation : Christian Torpe & Adam Bernstein

Casting : Alyssa Sutherland, Isiah Whitlock Jr., Bill Carr, Gus Birney, Luke Cosgrove, etc

Une brume mystérieuse envahi une petite ville américaine mais avant cela, nous découvrons l’histoire de différents personnages tous aussi étranges les uns que les autres. En premier, un « soldat » qui a perdu la mémoire et voit son chien tué par cette étrange « brume », puis l’histoire de la famille Cunningham et Adrian, le meilleur ami d’Alex, leur fille et pour finir, nous allons au commissariat pour découvrir ce qui s’y passe.

the-mist-trailer-de-la-serie-adaptee-du-roman-de-stephen-king-une

Pour commencer, l’ambiance visuelle et sonore reste très sombre comme dans les romans de Stephen King. Les couleurs sont très sombres et l’atmosphère est très brumeuse. La musique et le graphisme instaure une véritable ambiance mystérieux et « dark », digne du King. Une sensation de malaise arrive petit à petit au sein de ce pilot étrange. Puis le jeu des acteurs est vraiment intéressant, je ne les ai jamais vu dans d’autres productions et je n’ai lu le livre mais je peux dire qu’il correspond assez à l’étrangeté des personnages. C’est assez lent au début car la situation se met vraiment en place et permet aussi aux acteurs de s’imprégner de la personnalité un peu glauque de leurs personnages.

Pour les personnages , commençons par la famille Cunningham ainsi que le personnage d’Adrian. Eve, la mère et Alex, la fille possèdent une relation assez compliquée et malsaine. Eve est surprotectrice tandis que la fille a besoin d’indépendance, ce qui explique sa relation amicale avec son père, moins protecteur pour permettre à sa fille de vivre sa vie. Mais le personnage de la mère est très intriguant car on a envie de connaître son passé mais aussi de savoir qui elle est vraiment. Adrian, le meilleur ami d’Alex, est un jeune garçon homosexuel rejeté et mal dans sa peau qui possède un comportement mystérieux vis-à-vis de sa famille mais aussi des autres.

le-suspense-est-a-son-comble

Il y a peu à dire sur le soldat amnésique car il apparaît assez peu dans l’épisode mais on sait que c’est le tout premier à constater le pouvoir néfaste de la brume.

Le « plot » reste assez fantastique et j’attend beaucoup de cette série d’horreur. N’ayant pas lu le roman, je ne sais pas à quoi m’attendre mais le premier épisode est assez sombre pour avoir piquer ma curiosité. Mais est ce que cette série vaut le coup ? Seul les autres épisodes pourront nous le « dire ». Donc je compte continuer cette série en attendant où ce fameux brouillard meurtrier va nous amener tout en sachant que les personnages sont enfermés dans des espaces différents : une voiture, un centre commercial et le commissariat. Des tensions vont probablement naître au sein des personnages dû à cette promiscuité et toute l’intrigue se jouera aussi sur les futures relations entre les personnages et les révélations.