Bilan culturel de #Juin

Hello, les tortues ! Nous sommes le 1er juillet et il est temps de faire pour la première fois un bilan culturel du mois où je vous présente mes lectures et mes séries du mois présentés précédemment. En juin, j’ai eu deux lectures et j’ai découvert trois séries assez différentes.

En premier, j’ai fini la première saison des séries « The Handmaid’s Tale » et « American Gods ». Deux séries qui ont été deux coups de coeur série autant pour l’histoire que pour la qualité des acteurs, visuelle et auditive. La première délivre un message important sur la place des femmes dans la société et leurs droits fragiles, la seconde est basée sur plusieurs mythes et offre un combat entre technologie et sentiments. Toutes les deux ont été adaptés de romans best-seller écrit soit par Margaret Atwood soit par Neil Gaiman.

Puis j’ai découvert le premier épisode de « The Mist » adaptée du roman de Stephen King. Un premier épisode que j’ai trouvé assez étrange et dont je n’ai pas encore d’avis certain. J’attend les épisodes suivants pour vous transmettre mon avis complet.

430828

Et pour finir, j’ai eu un mois faible en lectures mais j’ai découvert deux livres qui m’ont agréablement surprise. En premier, j’ai eu un gros coup de coeur pour Everything, Everything de Nicola Yoon. Une romance mignonne mais surtout magnifique. Et ma seconde et dernière lecture était Ecoutez-moi de Lou Ledrut, un roman qui parle de mutisme et de détermination, une agréable découverte !

 

Pour conclure, j’ai pu découvrir des séries intéressantes et passionantes, puis j’ai eu deux super lectures dont un coup de coeur de l’année !

Et vous, qu’avez vous vu et/ou lu au mois de juin ?

Lili.

« Girlboss » , un retour dans les années 2000

girlboss-netflix-bande-annonce

Rebelle et fauchée, Sophia se bat pour créer un véritable empire en ligne tout en apprenant à être la patronne. Une série comique inspirée du best-seller #Girlboss.

Produite par Sophia Amoruso

Et vous, avez-vous vu cette série ?

Bon visionnage , Lili.

(Jeunesse) Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire #1 , de Lemony Snicket

quiz_les-orphelins-baudelaire-tome1-facile_5995 51nbppv1pgl-_sx333_bo1204203200_

  • Lu en anglais (langue originale) : Niveau débutant / simple

La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal… Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l’incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d’une immense fortune. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s’emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate… (Livraddict)

 

Après le film et la série, il est grand temps que je découvre l’oeuvre originale de Lemony Snicket : Les désastreuses aventures des orphelins , série sortie en France et dont les 13 tomes sont sortis. Je peux vous dire que ce n’est pas un coup de coeur mais une bonne découverte !

Commençons par parler de l’univers de l’histoire : on ne sait pas précisément où se déroule l’action car aucun pays n’est explicitement écrit mais cela ne dérange pas dans la compréhension du roman et à l’histoire. L’histoire des trois orphelins Baudelaire change des autres romans jeunesse que j’ai pu lire car ici, ce n’est pas une histoire joyeuse mais pas mélodramatique non plus. Certes, les orphelins vivent de nombreuses histoires horribles mais leur comportement n’est pas défaitiste, au contraire l’espoir reste en eux.

Le roman est centré sur cinq personnages : Comte Olaf; les orphelins Klaus, Prunille et Violette; et pour finir Lemony Snicket. Comte Olaf est le personnage caricatural du méchant dans une histoire, détestable et horrible, il correspond parfaitement à l’image d’un méchant de roman jeunesse. Ensuite, les orphelins sont très intelligents et humbles. Ils espèrent vivre une meilleure situation et restent soudés malgré les péripéties qui arrivent. J’adore Violette Baudelaire car je la considère comme une figure un peu féministe dans le roman. C’est une jeune fille forte et pour une fois, elle n’est pas le cliché de la jeune bibliophile qui passe son temps à lire. Ce rôle est pour Klaus son frère, tandis qu’elle est une inventrice hors pair et a une imagination débordante. L’histoire est narrée par Lemony Snicket, qui raconte les aventures des orphelins comme une enquête qu’il a mené. C’est intéressant comme point de vue car c’est inattendu et original.

J’ai l’habitude de lire de la littérature adolescente donc évidemment j’ai trouvé certaines situations incohérentes et abracadabrantes. Mais j’ai beaucoup apprécié ce roman et j’ai hâte de me plonger dans le second tome !

Petite précision : la littérature jeunesse n’est pas une sous-littérature mais de la littérature comme une autre. 

Autre(s) article(s) où je parle de ce livre : 5 livres de ma PAL adaptés en série TV

Bonnes lectures mes tortues !

The Bad Beginning (A Series of Unfortunate Events, #1)The Bad Beginning by Lemony Snicket

My rating: 4 of 5 stars

View all my reviews