« Cat’s eye » , un premier volume drôle et classique

 

couv_259066

Elles sont trois Sœurs, Rui, Hitomi et Aï, tiennent le café Cat’s Eye le jour… et se transforment en insaisissables voleuses d’œuvres d’art la nuit ! Mais attention, Cat’s Eye n’est pas un groupe de vulgaires voleuses. Ce sont des ladies : elles préviennent toujours la police avant de commettre leur crime afin de lui laisser une chance ! Par un curieux hasard du destin, l’inspecteur Toshio Utsumi, chargé de la lutte contre Cat’s Eye, n’est autre que le petit ami d’Hitomi. Cruel dilemme pour la jolie voleuse ! Mais Cat’s Eye a une mission et rien ne doit l’en détourner, pas même l’amour…

 

 

 

Je ne peux que remercier Tsukaja Hojo pour ce petit chef-d’oeuvre qui lors de mon enfance m’as fait aimé les mangas. Parmi les premières séries de manga, « Cat’s eye » m’as bercé et aussi m’as surprise car c’était le premier livre que je lisais encensant certains délits.

Dès le début, je suis retombée en enfance avec en tête mon admiration pour ces trois soeurs sexy voleuses et aussi leur manière d’opérer. Les ladies voleuses sont des soeurs tellement liés entre elles que rien ne pourrait les séparer. Elles sont unies par l’envie de connaître leur père mais aussi par l’amour fraternelle. J’avoue avoir un petit faible pour le personnage d’Aï qui est adorable et aussi très spontanée comparée à ses soeurs. Hitomi et Rui sont beaucoup plus calmes et posées même si Hitomi sort avec le policier Toshio. Toshio est vraiment un personnage comique mais aussi très déterminée et amoureux d’Hitomi. Ces quatre protagonistes sont vraiment touchants.

Ce qui me plaît le plus reste l’intrigue car trois soeurs voleuses dont l’une sort avec son « ennemi » , un policier ! C’est une intrigue qui est vraiment originale pour l’époque où le manga est sorti (petite précision : je n’étais pas née). J’admirais beaucoup l’audace du mangaka car le manga traite d’un sujet peu commun dans les livres mais il traite de bien d’autres thèmes tout aussi important et avec brio : l’amitié, la famille, l’amour. De plus, chaque chapitre présente un nouveau vol mais aussi une nouvelle étape dans la relation des soeurs mais aussi du couple Toshio et Hitomi. Mais cela ne se termine pas là, le manga est rempli de rebondissements à chaque chapitre , qu’ils soient prévisibles ou non.

Je vous conseille vraiment ce manga car même si je connaissais déjà l’histoire , j »ai été ravie de redécouvrir ce bijou de mon enfance. Et si vous le souhaitez, il existe un anime de ce manga sous le nom de « Signé Cat’s eye ». Je préviens aussi que pour les séries de mangas je compte faire une chronique pour le premier tome puis une chronique lorsque j’aurai lu toute la série pour faire un bilan. Ce sera plus simple pour moi et vous aurez moins de répétitions entre les chroniques de mangas.

Bonnes lectures,

Lili.

 

(Manga) Vampire Knight Double Volume 1, Matsuri Hino

vampire-knight-double-1-panini

Entrez dans l’Académie Cross où la Night Class et la Day Class vivent en paix. Les élèves de la Day Class sont de simples humains et ne connaissent rien de cette mystérieuse Night Class. En réalité, les élèves de cette classe sont des vampires et pour rythmer l’harmonie deux élèves de la Day Class sont les « gardiens » de l’école : Zero et Yuki.

 

Lors de la sortie de Twilight au cinéma, j’avais connu comme beaucoup d’ados à ce moment, une période vampirique où je cherchais tous les livres pouvant me rappeler Edward et Jacob. J’ai trouvé le premier tome de Vampire Knight et je n’avais pas continué.

Dernièrement, je me suis remise à la littérature vampire et loup-garou donc j’ai re-découvert puis découvert ce fabuleux manga. J’ai adoré cette lecture, c’est un véritable manga coup de coeur. De plus, Panini Manga a sorti des doubles éditions plus économiques 🙂

Tout d’abord, les dessins sont vraiment beaux et délicats. La mangaka est précise dans ses traits et ils sont doux. Les personnages sont beaux et expressifs. Je suis amoureuse du coup de crayon de Matsuri Hino.

Les personnages, je les adore aussi. Ils sont intrigants et rempli d’histoire, de mystères. Les trois personnages principaux, -Yuki, Zero et Kaname-, sont vraiment complémentaires dans l’histoire. Yuki est pleine d’espoir, naïve et rempli de douceur et gentillesse; Kaname est mystérieux, envoûtant et posé; et pour finir Zero est tout aussi mystérieux mais impulsif et rempli de souffrances (j’ai envie de la câliner tellement il me fais de la peine). Le lien entre eux est complexe mais est très important pour l’histoire.

L’histoire est riche en rebondissements, révélations, de mystères et d’émotions. Le concept de guerre entre vampires et humains ainsi que de castes de vampires avec une école pour faire une paix entre humains et vampires est très bien trouvé et original. A chaque chapitre, nous avons envie de connaître la suite et vite deux clans de lecteurs se forment : la Team Zero (moi !) et la Team Kaname. Une espèce de triangle amoureux pointe le bout de son nez et personnellement, j’adore ça .

Bonnes lectures mes tortues 🙂