Interview de Jeliza-Rose Buzor , auteure du Monde des Rêves

Hier je vous ai publié mon avis plus que dithyrambique sur le roman Le monde des rêves publié chez La Condamine et écrit par l’adorable Jeliza-Rose Buzor. Suite à ma lecture remplie d’émotions de son livre , l’auteure a accepté que je fasse une interview sur elle, son livre et son lien avec la littérature et la science-fiction.

 

Bonjour Jeliza-Rose, je suis ravie de pouvoir faire cet interview. Merci beaucoup de ta part.

Alors commençons les questions :

Quelles ont été tes sources d’inspiration pour écrire Le monde des rêves ?

Tout d’abord, bonjour à tous et merci beaucoup pour cette interview.Mes sources d’inspiration sont multiples: la littérature, le cinéma, les nouvelles technologie et l’art. J’ai lu beaucoup de livres de science-fiction et fantastiques étant plus jeune qui m’ont profondément influencé: 1984 de George Orwell, Le Passeur de Loïs Lowry, Le seigneur des anneaux de Tolkien, Les robots d’Asimov, Harry Potter bien sur etc . . . Je suis aussi une grande cinéphile et regarde beaucoup de films sur mon temps libre. Les films qui m’ont, entre autre, beaucoup marqué sont Matrix, l’armée des 12 singes, Brazil, Interstellar, Alien, Blade runner, 2001 l’odyssée de l’espace, Bienvenue à Gattaca, Avatar . . . . en fait il y a en beaucoup donc je ne vais pas tous les énumérer haha on en aurait pour des heures. Pour le monde des rêves j’ai aussi exploré ma fascination pour les rêves, le subconscient et le fonctionnement du cerveau.

Que pense-tu des plateformes d’écriture comme Wattpad et Fyctia ?

Personnellement, j’adore le concept de ces plateformes car elles permettent une approche différente de l’écriture: une écriture de partage. J’ai rencontré, dans les deux cas, des communautés bienveillantes de lecteurs et d’auteurs prêts à aider et à soutenir. Aujourd’hui, mes lecteurs sont ce que j’ai de plus important et je mets un point d’honneur à les satisfaire en publiant des chapitres le plus régulièrement possible.

J’ai vu que tu écrivais une fiction Wattpad, tu peux nous en parler ?

Oui bien sur. Lorsque j’ai appris que j’avais gagné le concours Fyctia je n’ai pas attendu pour me lancer dans une nouvelle aventure: CELESTAR. Il s’agit d’un roman young adult qui se déroule dans l’espace. Je n’en dis pas plus car je préfère vous laisser découvrir l’univers. Le tome I touche d’ailleurs à sa fin et je compte écrire le tome II en suivant. Je m’éclate vraiment à écrire ce roman avec mes lecteurs et je suis contente car les retours sont, pour le moment, très positifs.

Qu’aimes-tu dans la science-fiction ?

Vaste question. J’aime la vision que la science-fiction peut offrir du monde car on tend vers une technologie toujours plus avancée qui permet de faire de plus en plus de chose et cet aspect de la SF me plait. Je ne saurais expliquer pourquoi mais ce que je préfère dans le cinéma c’est la science-fiction: l’ailleurs, les sociétés hyper-technologiques, la conquête de l’espace. Cela me fascine. J’aime aussi le fantastique mais bizarrement je me sens moins à l’aise pour en écrire. Peut-être que cela viendra un jour et puis la barre est haute avec Harry Potter haha.

Quand et comment as commencé ta « relation » avec le style de la science-fiction ?

J’ai toujours aimé la science-fiction. Mon père m’a bercé avec le film Tron de 1982 quand j’étais petite, un film qui m’a énormément marqué. L’histoire se déroule dans un programme de jeu vidéo. Et c’est, tout naturellement, que ma première histoire s’est construite autour de la science-fiction. Je ne voyais pas les choses autrement.

Si tu étais un livre / film / série, que serais-tu ?

Un seul livre/ film/ série ? Pas facile haha. Alors comme livre j’aimerai être le papillon des étoiles de Werber ou une rose au paradis de Barjavel. Un film: 2001 l’odyssée de l’espace de Kubrick et une série: The 100.

Comment qualifierais-tu ton style ?

Alors là, je ne sais pas du tout. Je l’espère fluide et agréable. Je veux qu’il serve l’histoire au mieux tout en s’effaçant car c’est surtout l’histoire, l’intrigue qui m’importe. Je n’ai pas la prétention d’essayer d’écrire comme Victor Hugo hihi.

Et pour finir, d’où viens ton nom d’auteure ?

Tiens cette question me fait plaisir car c’est la première fois que l’on me pose la question en interview. Alors pour le prénom Jeliza-Rose il vient d’un film qui m’a particulièrement touché quand j’étais plus jeune: Tideland un film de Terry Gilliam et pour mon nom de famille je n’ai pas été très originale mais j’ai gardé mon vrai nom de famille qui me vient de mon père polonais.

Merci beaucoup à Jeliza pour cette superbe interview !

Voici quelques liens pratiques pour retrouver Jeliza et ses oeuvres !

wattpad instagram apple-touch-icon-192x192

Ma chronique sur Le monde des rêves 

Retrouvez le Monde des rêves chez Amazon, Fnac , etc !

De belles lectures , Lili

Le Monde des Rêves, de J-R. Buzor

le-monde-des-reves-913400-264-432

Murphy, jeune habitante de Magélan, une cité souterraine qui rassemble tout ce qu’il reste de l’humanité en 3015, rêve inlassablement d’un mystérieux jeune homme. Pourtant, en tant que reproductrice, sa destinée est toute tracée : elle doit enfanter au plus vite.

Ethan, passionné de bio-électronique, est le meilleur technicien de Magélan. Cependant, il porte un secret qu’il tente de dissimuler tant bien que mal. Lorsqu’une énigmatique jeune fille entre dans sa vie sans crier gare, la vérité menace d’éclater…

Dans un monde où tous les songes sont enregistrés et visionnés par les autorités, rêver peut être dangereux. En se rencontrant, Murphy et Ethan s’engagent dans une aventure qui les mènera dans une nouvelle dimension : le Monde des Rêves… (site des éditions la Condamine)

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions de La Condamine et la plateforme Fyctia pour avoir accepter ce partenariat et de m’avoir envoyer Le monde des rêves !

Je tiens à vous prévenir : ALERTE COUP DE COEUR !

L’univers crée par l’auteure est exceptionnel et riche ! Jeliza a une imagination sans limites ce qui lui a permis de créer un monde incroyablement complexe et bien construit. De plus , elle nous donne des indications et des définitions sur les machines, ou autres éléments en lien avec son monde post-apocalyptique. Comme tout monde post-apo’ il semble parfait et convenir aux habitants mais évidemment des défauts existent tels qu’un système totalitaire dirigé par la seule et même personne depuis des siècles.

La base du roman est le rêve ainsi que le monde onirique. Dans cette science-fiction dystopique , le gouvernement contrôle et surveille les rêves pour classer la population en deux catégories : les clairvoyants qui sont envoyés sur une autre « colonie », et les non-clairvoyants qui peuvent vivre sur Magélan, la « colonie » centrale. Et ensuite cette population se voit attribuer un emploi. J’ai toujours été fasciné par les rêves et ce que l’auteure a réussi à imaginer est incroyable. C’est époustouflant de voir que les personnages principaux sont capables de voyager dans plusieurs rêves et mondes. Mais ce don est aussi ce qui les mettra en danger tout au long du roman.

La relation entre Murphy et Ethan est intense. Il se connaisse depuis peu mais ils ont crée un lien puissant que rien ne peut détruire. Leur complémentarité les rend fort mais aussi vulnérables. J’aime l’intensité qui se tisse entre eux : ils se dévoilent l’un à l’autre avec une certaine authenticité et une émotion indescriptible. Les autres personnages sont tout aussi importants dans l’histoire , ils ne sont pas inactifs. Anna, la dirigeante de Magélan ainsi que Matt, le reproducteur, jouent à eux deux un rôle réellement ambigu et double. On les aime et on les déteste car ils sont un frein aux protagonistes. Matt se retrouve lui dans un triangle amoureux avec Murphy au centre.

Après j’ai relevé certaines incohérences mais minimes qui ne dérangent pas dans la continuité et la lecture du récit. Après , je trouve étrange le triangle amoureux qui se forme entre Ethan, Murphy et Matt. J’apprécie les triangles amoureux mais celui-ci a l’air fragile.

Pour finir , la fin est ouverte et surprenante. On ne s’y attend pas et cela nous laisse un choix. Certaines fois les fins ouvertes me déplaisent mais ici, elle est bien incluse dans la trame du récit et rend le roman plus puissant et intriguant. La fin nous laisse pleins de questions en tête où nous avons le choix des réponses. Cela m’as beaucoup plu à la fin de la lecture du Monde des rêves.

Ending reaction :  giphy

Conclusion : Jeliza a une plume exceptionnelle et brillante qui mérite d’être lu. Une histoire et un univers très riche , ainsi que des inventions brillantes ! De plus, des personnages attachants et d’autres détestables mais qui sont parfaitement à leur place.

Le monde des rêvesLe monde des rêves by Jeliza-rose Buzor

My rating: 4 of 5 stars

View all my reviews

De belles lectures , Lili.

D’un coup de baguette, tout part en vrille, d’A. Ayraud

65376939-352-k729638

Parce qu’on a toutes besoin d’un coup de pouce ! Une version décalée et moderne de La Belle et la Bête.

Dans les contes traditionnels, le coup de baguette marque le début d’une vie remplie de joie, d’amour et de bonheur… Mais dans la mienne, cela annonce plutôt l’arrivée d’une multitude d’ennuis.
Qui je suis ? Je suis Belle Strange. Oui, vous avez bien lu, mes parents m’ont appelée Belle ! Après m’être fait quasi assommer dans une boulangerie par une vieille dame et sa baguette, ma vie a pris un tournant inattendu. Désormais, je dois composer entre mon patron Sean Beast – aussi attirant qu’agaçant –, son garde du corps sexy et horripilant, ainsi que Gaston, un admirateur arrogant et narcissique !
Heureusement, je peux compter sur le soutien sans faille de ma colocataire… Enfin, lorsqu’elle n’est pas monopolisée par une crise de nettoyage aiguë, ou une réunion pour Acheteurs Compulsifs. Vous l’aurez compris, ma vie n’a absolument rien d’un conte de fées !

 

Comment vous dire … ? Ce livre est un véritable coup de coeur ! L’écriture est légère, fluide; l’histoire originale et géniale ! Je suis tombée amoureuse de ce roman !

Commençons par l’écriture d’Angélique : elle est tellement simple et agréable. Elle ne va pas chercher midi à quatorze heures, sans fioritures. J’adore !

Puis l’histoire est tellement originale ! L’auteure respecte le conte de La Belle et la Bête tout en y ajoutant de la modernité, du pep’s et de l’amouuuur !!!! L’histoire de Belle Strange est vraiment un conte de fées d’aujourd’hui. La trame est assez extraordinaire mais n’est pas incohérente. Les choses sont à leur place, et à la fin tout se délie et se comprend. L’auteure nous amène et nous surprend dans son histoire même si certaines situations restent prévisibles (car n’oublions pas que c’est une réécriture de conte !). C’est une lecture tendre et sans prise de tête , un véritable cupcake délicieux. Il y a du drame et du comique mais surtout beaucoup de tendresse , d’amour et aussi de mystère !

Belle est douce, drôle et est tellement réelle ! Sa vie est compliquée, elle a des rêves et elle tombe follement amoureuse. Sa relation avec les autres personnages est juste hilarante ou émouvante. J’adore l’amitié Sandrine Ion et Belle Strange. Les jeunes filles sont complémentaires. Et Sandrine, parlons en ! Une tornade de folie et de chaussures, la meilleure amie rêvée ! L’histoire entre Sean Beast et Belle Strange est tellement compliquée mais terriblement profonde. Des sentiments sincères naissent entre eux ainsi qu’un besoin de protection et de reconnaissance mutuelles. J’envie terriblement Belle.Et parlons en des Beast ! Que ce soit Sean ou Big B , ces deux-là, on les adore ! Chien et chat, le garde du corps Big B est là pour vous !

L’un de mes moments préférés c’est lorsque Belle hallucine et qu’elle imagine Sandrine, Big B, et Sean en licornes et autres créatures magiques dans un univers rose bonbon et rempli d’arc-en-ciels. Une des scènes les plus hilarantes selon moi !

Je vous le conseille à 100% ! Une petite pépite et la fin laisse prédire une suite ! J’ai hâte de découvrir les autres oeuvres d’Angélique.

Petite précision : l’histoire était de base sur la plateforme Wattpad et elle fait partie du genre New Fairies ^^

Je remercie infiniment le site Netgalley et la collection BMR (Hachette) pour leur confiance avec l’envoi de cet ebook !

nouveau-logo  bmr-ambassadrice-def logo-hachette

Bonnes lectures !

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (1) , de L. Snicket

quiz_les-orphelins-baudelaire-tome1-facile_5995 51nbppv1pgl-_sx333_bo1204203200_

  • Lu en anglais (langue originale) : Niveau débutant / simple

La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal… Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l’incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d’une immense fortune. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s’emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate… (Livraddict)

 

Après le film et la série, il est grand temps que je découvre l’oeuvre originale de Lemony Snicket : Les désastreuses aventures des orphelins , série sortie en France et dont les 13 tomes sont sortis. Je peux vous dire que ce n’est pas un coup de coeur mais une bonne découverte !

Commençons par parler de l’univers de l’histoire : on ne sait pas précisément où se déroule l’action car aucun pays n’est explicitement écrit mais cela ne dérange pas dans la compréhension du roman et à l’histoire. L’histoire des trois orphelins Baudelaire change des autres romans jeunesse que j’ai pu lire car ici, ce n’est pas une histoire joyeuse mais pas mélodramatique non plus. Certes, les orphelins vivent de nombreuses histoires horribles mais leur comportement n’est pas défaitiste, au contraire l’espoir reste en eux.

Le roman est centré sur cinq personnages : Comte Olaf; les orphelins Klaus, Prunille et Violette; et pour finir Lemony Snicket. Comte Olaf est le personnage caricatural du méchant dans une histoire, détestable et horrible, il correspond parfaitement à l’image d’un méchant de roman jeunesse. Ensuite, les orphelins sont très intelligents et humbles. Ils espèrent vivre une meilleure situation et restent soudés malgré les péripéties qui arrivent. J’adore Violette Baudelaire car je la considère comme une figure un peu féministe dans le roman. C’est une jeune fille forte et pour une fois, elle n’est pas le cliché de la jeune bibliophile qui passe son temps à lire. Ce rôle est pour Klaus son frère, tandis qu’elle est une inventrice hors pair et a une imagination débordante. L’histoire est narrée par Lemony Snicket, qui raconte les aventures des orphelins comme une enquête qu’il a mené. C’est intéressant comme point de vue car c’est inattendu et original.

J’ai l’habitude de lire de la littérature adolescente donc évidemment j’ai trouvé certaines situations incohérentes et abracadabrantes. Mais j’ai beaucoup apprécié ce roman et j’ai hâte de me plonger dans le second tome ! 

Bonnes lectures mes tortues !

 

Le voyage d’hiver, d’A. Nothomb

« Il n’y a pas d’échec amoureux. » Amélie Nothomb

9782253160151-001-t

C’est l’histoire de Zoïle qui décide ce commettre un attentat , en détournant un avion sur Paris , suite à une déception amoureuse.

Mon avis : 

Je viens de finir mon premier « Nothomb » et j’ai apprécié ma lecture.

L’écriture de l’auteure est simple mais efficace et puissante.Chaque mot est recherché, bien placé et juste. Amélie n’en fait pas trop et ça fait du bien. Je suis amoureuse de l’écriture de cette auteure.

Le roman est assez court et se passe sur une courte période. L’intrigue est intéressant a exploité, les attentats. J’ai apprécié ce roman malgré que certaines choses ne soient pas plus explicités à mon goût. J’ai été légèrement déçu car j’avais peut-être trop d’attentes de ce roman. Mais je l’ai apprécié et j’ai réellement envie de découvrir d’autres romans de l’auteure car Le voyage d’hiver est d’après beaucoup de lecteurs, pas le meilleur d’Amélie.

Le personnage est peu clair sur ses sentiments et ses intentions, je n’ai pas réussi à le comprendre. Les personnages féminins sont assez spéciaux et intrigants mais le personnage d’Astrolabe, je ne l’a comprend pas vraiment.

Je m’excuse de cette petite chronique mais je ne savais pas trop quoi dire de plus. J’ai bien aimé ce roman mais sans plus. Métaphysique des tubes m’attend dans ma PAL et je pense que celui-ci me plaira beaucoup plus.

Bonnes lectures mes petites tortues 🙂