Paper girls, 1 à 3

 

Au lendemain de la célèbre fête d’Halloween, la petite ville de Stony Stream, Ohio, s’éveille. C’est du moins le cas de Mac, KJ, Tiffany et Erin, quatre jeunes livreuses de journaux qui préparent déjà leur tournée. Aux menaces des bandes d’adolescents attardés et de la police locale un peu…

Le scénariste de Saga présente sa nouvelle saga : Paper girls, l’histoire de quatre jeunes filles qui vivent dans une ville banale des Etats-Unis jusqu’au jour où elles font la rencontre de deux mystérieux jeunes hommes venant du futur ! Suite à cette rencontre, les jeunes filles vont connaître de multiples péripéties comme des voyages à travers des univers parallèles, à travers le temps. L’une d’elle rencontre même son double spatio-temporel. 

Brian Vaughan commence cette saga en instaurant une ambiance assez étrange et mystique qui peut déstabiliser le public car nous arrivons dans une ville inconnue qui du jour au lendemain, est menacée de destruction. Je suis arrivée dans cette lecture avec pleins de questions qui n’ont toujours pas de réponses à l’heure actuelle, et aussi, j’ai quitté ces trois premiers tomes avec une sensation de brouillard. C’est une lecture agréable mais compliquée à comprendre et une histoire alambiquée qui part d’un bon sentiment.

Les personnages féminins sont bien construits, leurs histoires sont toutes uniques et intéressantes. Dans les deux premiers tomes, l’histoire d’Erin sera un peu plus exploitée que celle des autres avec la rencontre de son alter ego et de son « futur elle ». Nous pouvons supposer que dans les futurs volumes, Vaughan exploitera un peu plus ses autres personnages tels que KJ, Tiffany et Mac. Mais le scénariste construit une histoire abracadabrantesque avec multitudes d’explications, de voyages dans des endroits inconnus et tout cela risque de nous perdre. Par exemple, Erin rencontre une jeune fille qui est une autre version d’elle-même mais venu d’une autre dimension, ce personnage disparaît du paysage et pourtant nous ne savons pas grand chose d’elle; pourquoi elle est là et d’où vient-elle. L’auteur donne des éléments sans aller plus loin puis les enlève au bout de peu de chapitres, sans comprendre le comment du pourquoi. Après, j’ai toujours apprécié le concept de voyage dimensionnel et temporel donc des bons points !

Cela m’as réellement déstabilisée dans ma lecture, l’histoire est selon moi encore trop peu travaillée, une histoire qui doit gagner en développement et maturité. L’univers créé est vraiment cool avec des dimensions différents et un concept singulier.

Les dessins sont plutôt beaux et très flashy ce qui donne un peu de pep’s à l’histoire très sombre. Les traits sont assez classiques de ce du genre comics des années 80’s donc visuellement, cela ne me perturbe pas trop car j’apprécie particulièrement ce style de dessins.

Donc: une histoire intéressante et singulière mais trop brouillon selon moi, des figures féminines fortes (et dès fois, peu réalistes mais ça ne gêne pas) et des dessins agréables et comics des années 80’s (époque originelle où vive les jeunes livreuses).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s