Purple book list -Willow-

Salut à tous, aujourd’hui je vous propose un concept un peu particulier. J’ai récupéré dans mon appartement de Paris tous les livres à la couverture violette et je vais vous les présenter tous ensembles. Il y en a certain que j’ai lu et d’autres non, quoi qu’il en soit, je vous mettrez les résumés de tous les livres!

 

Commençons par les livres que j’ai lu:

harry-potter-et-le-prisonnier-d-azkaban

 

Livre 1: “Harry potter et le prisonnier d’Azkaban”, J K Rowling.

Harry Potter a treize ans. Après des vacances insupportables chez les horribles Dursley, il retrouve ses fidèles amis, Ron et Hermione, pour prendre le train qui les ramène au collège Poudlard. Le monde des gens ordinaires, les Moldus, comme celui des sorciers, est en émoi : aux dernières nouvelles, Sirius Black, un dangereux criminel proche de Voldemort, s’est échappé de la prison d’Azkaban. Les redoutables gardiens de la prison assureront la sécurité du collège Poudlard, car le prisonnier évadé recherche Harry Potter, responsable de l’élimination de son maître. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace?

 

 

Sans surprise, j’adore ce livre, ce n’est pas mon préféré des Harry Potter mais il ont tous mon affection sans exception. Il est dit qu’il peut être lu dès l’âge de neuf ans, je suis assez d’accord avec ça, et surtout lisez le sans modération!

Je suis carrément amoureuse de JK Rowling, de son histoire de son parcours et de tout ce qui l’entoure enfin bref j’adore! Pour la couverture, je la met dans le thème “violet” car il se trouve que  j’ai acheter les nouvelles éditions de Gallimard Jeunesse dont celle-ci est violette.De plus j’adore ces nouvelles éditions, elles sont minimalistes et magnifiques (Je vous l’accorde il rend un peu bleu sur la photo) . Si vous nous suivez sur instagram (une_tortue_liseuse_), vous avez sûrement vu la photo avec tous mes exemplaires… en bref, j’adore!

Livre 2 : “J’ai pas pleuré”, Ida Grinspan et Bertrand Poirot-Delpech

49021436_10356128

 

Ida, née en France de parents juifs polonais, a quatorze ans quand elle est déportée à Auschwitz, le 13 février 1944. Dix-sept mois plus tard, elle est libérée. Elle n’en tire pas gloire. Elle parle plutôt de chance. La chance d’avoir été protégée par une infirmière polonaise alors qu’elle était atteinte du typhus. Wanda, c’est son nom, se jure de soigner Ida et la sauve de la mort. Depuis sa libération, Ida n’a eu qu’un désir, revoir cette infirmière qui avait pansé ses pieds gelés. En avril 2001, elle la retrouvera. Trop tard. Wanda, quatre-vingt neuf ans, plongée dans un coma profond, ne la reconnaîtra pas.

 

 

Bertrand Poirot-Delpech et Ida Grinspan se sont connus en mars 1988 à Auschwitz; c’était la première fois qu’Ida retournait au camp depuis sa libération. Elle accompagnait un voyage de lycéens. Bertrand Poirot-Delpech s’est proposé d’être le scribe d’Ida et de coucher sur le papier son témoignage unique. Il donne à ce récit une intensité, une vérité et une force grâce à son écriture juste, simple et sensible. Il exprime ce que l’émotion et l’humilité empêchent Ida de dire elle-même et rappelle au fur et à mesure les événements de ces années noires. N’être qu’un numéro, ne rien posséder de personnel qu’une gamelle et une cuiller, avoir constamment faim, froid, être épuisée, battue et craindre le pire à chaque instant. Comment le raconter ? Ida sait qu’elle a une mission sacrée, celle que lui ont confiée au camp, avant de mourir, ses camarades : « Si tu rentres, il faudra leur dire. On ne te croira pas, mais il faudra le dire… »

 

Alors, pour tout vous dire, je porte une affection monstre à ce livre. Ida Grinspan est originaire de Poitou-Charentes, comme moi. Lors de mon année de troisième j’ai eu l’honneur, comme beaucoup de mes camarades de la rencontrer, par ailleur elle avait accepté de nous livrer un peu d’elle, autant vous dire qu’à la fin de la séance, nous étions tous en pleurs de surcroît lorsqu’elle nous a montré le tatouage fait de force par les nazis sur son corps. Juste des numéros, pour lui enlever son identité et que son nom ne soit plus que des chiffres. J’étais bouleversée et en écrivant ses lignes, l’émotion me remonte encore à

 la gorge.

Parlons plus du livre, il est écrit de manière un peu particulière, c’est Bertrand Poirot-Delpech qui est la plume d’Ida Grinspan, elle lui raconte son histoire, il écrit. Touchant. Bouleversant.

Livre 3: “Le vrai sexe de la vraie vie” , Cy.

Tu as remarqué, malin(e) comme tu es, que ce livre va parler de sexe. Mais est-ce qu’on le-vrai-sexe-de-la-vraie-viet’a déjà parlé du VRAI sexe ? Celui avec des maladresses et des ratés (dans les 2 sens du terme), celui qui est pudique et hésitant, celui avec du sable dans la shnek, celui de la première fois, celui avec le décor qui casse ou les sphincters qui lâchent, celui dans des endroits inconfortables, celui avec un handicap, celui avec des objets, celui avec des vrais gens, hétéros, homos, bi ou transgenres, celui avec ou sans amour, bref celui qui change du porno et qui décomplexe à mort nos soubresauts maladroits et humains

 

Ici, on change clairement de registre ! Il s’agit d’un livre que l’on m’a offert lors de mes 18 ans et mon seul verdict est : J’ADORE. Il désacralise toute la pornographie a laquelle on a accès sur les écrans, il parle de vraies situations et fait parfois des pages d’explication, par exemple sur la contraception ou comment ça se passe en général pour le handicap. Il n’y a pas de tabou, on montre, on voit et on ose ! Tout en dessins bien sûr ! Car c’est calé sur le plan d’une bande dessinée, et il n’y a pas de discrimination sexuelle ainsi on voit des homosexuels et des hétérosexuels, des situations cocasses, des “fails” sexuels, des premières fois, celles aussi où l’on se trompe, où on a honte mais qui finit par devenir une anecdote rigolote. Je recommande !

 

Les livres qu’il me reste à lire:

 

livre 1: “Follow me Back” A.V Geiger

21816483

Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu’ils ne se sont jamais rencontrés…

Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l’un de ses plus gros followers, @Tessa♥Eric. Au lieu de ça, la relation qu’ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar…

 

livre 2: “Maman j’ai peur”, Jean paul Nozière

9782364748156

Grégoire surprend une jeune fille en train de cambrioler la villa de ses parents.

Malgré la situation il tombe instantanément raide amoureux de Anca Marcovic, comme elle dit s’appeler. Mais Anca disparaît sans demander son reste et Grégoire, un peu aidé par sa sœur qui, pourtant, a d’autres chats amoureux à fouetter, n’aura de cesse de la retrouver.

Son enquête le mènera au cœur d’un réseau de cambrioleurs qui emploient les jeunes filles de l’Est, achetés à leurs parents. Le récit de Grégoire alterne avec le journal d’une de ces jeunes filles, son histoire, son long voyage, son « métier », et les deux histoires dressent en parallèle le portrait d’adolescents contemporains, en France, aux vies bien différentes.

 

livre 3: “le livre de saskia, Enkidare”,(tome 3)  Marie Pavlenko

9782266249607

Après l’attaque du Nid, c’est la débâcle. Obligée de se réfugier à Arion, Saskia héberge les survivants. Mais Tod est gravement blessé, et de nouvelles attaques fragilisent le petit groupe. Saskia ne peut plus reculer : il lui faut trouver le Surclan, et éclaircir le mystère du Cercle des cent.

Elle part donc à la recherche de ses ennemis, sans rien soupçonner, ni de leur puissance, ni de leurs effrayants secrets.

 

 

livre 4: “Les secret de l’immortel Nicolas Flamel, l’ensorceleuse” (tome 3), Michael Scott.

l-ensorceleuse

 

Un manuscrit ancien a disparu.

L’étau se resserre autour des jumeaux de la légende…

Qui sont vraiment les « deux qui ne font qu’un » ?

 

 

 

 

 

Alors dites moi si ce format d’article vous plait, si vus avez lu certain de ces livre et surtout les livres que je n’est pas lu, me les conseillez-vous? bisous les tortues!

giphy9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s