« Treize raisons » de Jay Asher

treize_raisons

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Bonjour tout le monde. Ici Hannah Baker. En livre et en stéréo. J’espère que vous êtes prêts parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons.

Treize raisons – Jay Asher

Suite au visionnage de la série sur Netflix (13 reasons why), je me suis précipitée sur le livre pour pouvoir découvrir la plume de Jay Asher mais aussi faire une comparaison avec l’adaptation du livre en série.

-La couverture-

La première couverture était selon moi, tout simplement horrible. Je préfère être honnête mais les couleurs étaient mal coordonnées ainsi que la photo était terrible. La version poche n’était pas ma tasse de thé non plus. Je n’ai pas l’habitude d’être aussi critique mais quand une couverture ne me plaît pas, je préfère le dire. Donc, je m’excuse aussi du designer de cette ancienne couverture.

 

La couverture actuelle est en lien avec la série diffusée sur Netflix. J’aime beaucoup cette couverture car elle est sobre mais rempli de symboles qui prennent sens avec la lecture du livre. Les tons sont plus sombres, ce qui correspond parfaitement avec le thème véhiculé du roman, loin d’être un thème joyeux. Puis la photo est bien réalisée donc elle s’inclut bien dans la couverture. L’actrice Katherine Langford et l’acteur Dylan Minnette sont des parfaites représentations d’Hannah et de Clay.

-L’écriture de Jay Asher-

mv5bmzeynwe4ytqtztfims00nwq0ltkwmjutntgxmzawytk1zjqxxkeyxkfqcgdeqxvymteznzczma-_v1_

L’auteur possède une écriture simple et claire, permettant une compréhension parfaitu du texte. La plume de Jay Asher est vraiment agréable et sans prise de tête avec des recherches ou des tournures de phrases compliqués. Il écrit les choses telles quelles, sans avoir besoin de compliquer les choses. Hannah se suicide et se fait harcelée, voilà. Ni plus, ni moins. Cette plume fluide m’as permis d’enchaîner les pages sans m’en rendre compte, le roman est un vrai page turner.

-Les personnages-

Dans le roman, de multiples personnages sont présents mais les plus exploités sont Hannah Baker et Clay Jensen. Les 11 autres personnages présents sur les cassettes ainsi que Tony et les parents d’Hannah Baker ne sont que des personnages secondaires tandis qu’ils ont une place majeure dans le roman. 11 adolescents sont présents sur les cassettes mais on ne s’intéresse qu’à un seul : Clay. L’auteur exploite bien la personnalité assez étrange, parfois agaçante de Clay. J’ai trouvé Clay vraiment énervant et égoïste certaines fois dans le roman. Hannah, dans le roman, on ne la connaît que par les cassettes et les pensées de Clay, cela rend le récit un peu plat. J’aurais aimé l’exploitation des facettes des autres personnages.

-L’histoire-

Le roman traite de diverses thèmes concernant tout le monde mais en priorité, celui du suicide. Avec « Treize Raisons », Jay Asher veut sensibiliser sur les signes de dépression et de tendances suicidaires avec un livre parlant aux adolescents. L’histoire est unique, une jeune fille se suicide et quelques temps après laisse treize raisons à ce mystérieux suicide. Hannah ne se suicide pas pour n’importe quelles raisons mais parce qu’elle a été victime d’harcèlement au sein de son lycée. L’histoire montre les conséquences de l’effet papillon. Une rumeur peut amener à des conséquences plus graves. L’ambiance du roman est assez sombre et nostalgique à la fois. On voit Clay avancer au sein du parcours qu’a subit Hannah avant de commettre son suicide. Par contre, je trouve Clay un peu trop indifférent à certains moments lorsqu’il écoute les cassettes. Puis, le rythme du roman est trop rapide. Clay écoute et « digère » les cassettes en même pas une nuit.

-Livre VS Série-

Risques de spoilers dans cette partie !

netflix27s_13_reasons_why_title_screen

Le fait d’avoir regardé la série avant d’avoir lu le livre a fait que je n’ai pas eu de coup de coeur pour le roman. J’ai vraiment adoré la série tandis que j’ai tout juste apprécié le livre. Les deux sont émouvants mais la série m’as prise aux tripes. Les différences entre la série et le roman sont multiples. Par exemple, l’adolescent mort lors d’un accident de voiture est en fait Jeff Atkins dans la série, Clay écoute les cassettes en plus d’une journée voire une semaine, les personnages secondaires dans le livre deviennent primaires dans la série. Mais le gros changement, c’est le caractère, la personnalité de Clay qui est plus simple et moins énervante sauf à un moment dans l’épisode 4 où nous avons l’impression qu’il n’a pas compris le but des cassettes. Dans la série, Clay est plus vivant et plus perturbé par les cassettes que dans le roman de Jay Asher. Chaque élément a son importance dans les deux mais la série a un plus fort impact que le roman. L’aspect psychologique est plus développé dans la série que dans le livre de Jay Asher. J’ai aussi beaucoup apprécié le développement des personnages de Tony et des parents d’Hannah qui jouent un rôle à part des raisons. Tony connaît le contenu des cassettes mais n’en fait pas parti donc il est un peu hors de tout cela tout en étant le maître du bon fonctionnement des cassettes. Les parents d’Hannah ignorent tous des raisons qui ont poussé leur fille au suicide et se retrouve lancer dans un procès compliqué qui remet en jeu les cassettes détenues par Tony et Clay.

-Conclusion-

Bon roman avec une plume simple et agréable. Message fort et important avec un thème difficile à traiter. Une très bonne lecture qui se rapproche du coup de coeur!

-Ma note-

16/20

Bonnes lectures,

Lili.

giphy8

2 réflexions sur “« Treize raisons » de Jay Asher

  1. J’hésitais à me lancer dans la série, parce que si j’ai apprécié ma lecture ce n’était pas suffisant pour me lancer dans une série dessus. Mais ton article m’a donné envie de donner une chance à la série ♥ Je l’ai d’ailleurs trouvé super interessant et bien écrit !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s