cvt_ltrange-bibliotheque_6541Japon, de nos jours. Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu’ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l’heure. Cette fois, pourtant, rien ne se passera comme prévu… Entre rêve et cauchemar, Haruki Murakami nous livre une nouvelle inédite, hypnotique, grinçante, superbement mise en images par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik.

Dans la pièce, il y avait une petite table ancienne derrière laquelle était assis un vieillard de taille modeste. Son visage était constellé de minuscules taches noires, on aurait dit des mouches. Il portait des lunettes aux verres aussi épais que des loupes. Il était chauve, mais pas totalement, car il lui restait des touffes de cheveux blancs frisottés, plaquées sur les côtés de son crâne. Le tableau évoquait une montagne après un violent incendie de forêt.

Etant mon premier livre de Murakami, je ne savais pas à quoi m’attendre de la part de cet auteur japonais. Dans cette longue nouvelle, j’ai découvert une plume unique et enchanteresse qui m’as transporté dans les profondeurs de cette étrange bibliothèque. Et le tout couronnés par de magnifiques illustrations disponible dans la version numérique et papier.

On croise la route d’un jeune garçon rat de bibliothèque qui un jour découvre qu’au sous-sol de sa bibliothèque existe un monde mystérieux et cruel. Un vieil l’enferme alors dans une prison surveillé par un homme-mouton.

Je souhaitais découvrir le style de Murakami, je voulais commencé petit. J’ai donc fait la découverte d’une histoire plutôt étrange et intrigante qui m’as plutôt charmé. C’est une histoire courte mais bien construite avec une belle écriture poétique et une intrigue originale qui plaira à tous les grands lecteurs et rats de bibliothèque. Certes certains passages m’ont déconcertés comme la fin, mais l’histoire m’as tout de même plu.

Si vous souhaitez découvrir ou re-découvrir Haruki Murakami, alors je ne peux que vous conseillez cette nouvelle.

bibliosecret2

(Image à la Une : Photo by Jez Timms on Unsplash)