« Okja », un chef-d’oeuvre made in Netflix & Korea

befd87a4adb1c86fe4639fb3878aded057da96c9

Pendant dix années idylliques, la jeune Mija s’est occupée sans relâche d’Okja, un énorme animal au grand cœur, auquel elle a tenu compagnie au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Mais la situation évolue quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l’animal jusqu’à New York où Lucy Mirando, la directrice narcissique et égocentrique de l’entreprise, a de grands projets pour le cher ami de la jeune fille. 

Sans tactique particulière, mais fixée sur son objectif, Mija se lance dans une véritable mission de sauvetage. Son périple éreintant se complique lorsqu’elle croise la route de différents groupes de capitalistes, démonstrateurs et consommateurs déterminés à s’emparer du destin d’Okja, tandis que la jeune Mija tente de ramener son ami en Corée.

 
Mija et Okja sont deux amies inséparables, Mija est une jeune fille coréenne et Okja, un « super cochon »  crée par l’entreprise Mirando qui a été élevée par la famille de Mija dans les montagnes sud-coréennes. Le jour où l’entreprise d’abattage souhaite récupérer Okja pour un concours du plus gros « super cochon », Mija part en quête de retrouver son amie puis de la ramener en Corée. Sur le chemin, elle fait la connaissance d’un groupe de militants contre la violence faites sur les animaux qui souhaite aider la jeune fille tout en essayant de détruire Mirando; puis elle rencontre la directrice : Lucy, une femme à l’ego démesuré.
Nommé au festival de Cannes, « Okja » a été hué dû au fait que la production soit Netflix mais ce n’est pas pour autant que le film n’est pas d’une grande qualité. Au casting on retrouve des célébrités d’Hollywood telles que la mystérieuse Tilda Swinton dans le rôle de Lucy et de sa soeur Nancy, Jake Gyllenhaal dans la peau d’un présentateur totalement barge, Lily Collins & Paul Dano dans les rôles des militants, etc.
8743885lpw-8744169-article-film-cinema-jpg_4301066
Avec un casting pareil, les acteurs jouent leurs personnages à merveille sachant bien s’imprégner de chaque détail de leur personnalité comme le réussi parfaitement Tilda Swinton avec Nancy & Lucy, deux personnages avec des personnalités uniques et complexes à comprendre. Seo-Hyun Ahn interprète parfaitement le rôle de Mija, c’est une jeune fille innocente qui au fil du film découvre un monde atroce qu’elle aurait voulu ne pas connaître. Les protagonistes de l’histoire sont étranges. Les militants ne nous inspirent pas vraiment confiance et nous ne savons pas s’ils sont du côté de Mija ou s’ils n’ont que des pensées égoïstes. Tandis que nous savons que les « méchants » de l’histoire sont Mirando et les membres de l’entreprise, ce qui rend un côté un peu trop manichéens au film.
 okja20-20netflix20film20201720-20animated20gif2028029202
Malgré un côté trop manichéen, l’histoire du film reste forte. La question de la monstruosité se pose : qui est le plus monstrueux ? Mirando avec leurs pratiques atroces ou les « super cochons » qui sont des créatures rempli de compassion et d’amour. Bong Joon Ho cherche ici à apporter une critique des méthodes des abattoirs remisent en question ces dernières années, ainsi que notre mode de vie de carnivore où nous les Occidentaux ont une tendance à surconsommer la viande. Mais on retrouve aussi une dénonciation des méthodes de certains ONG pour la défense des animaux, car les membres de l’organisation laissent Okja retourner dans le laboratoire où elle se fait maltraiter et violer. Le réalisateur humanise Okja et certaines scènes sont assez dures à regarder et nous remettent en question sur notre nature de carnivore.
source
Pour finir, Netflix a réussi à produire un film fort et émouvant nous remettant en question. Nous avons une amitié forte qui sera mise en danger. Un film avec une grande qualité  sonore et visuelle à regarder d’urgence ! Réserver votre après-midi et regardez Okja 🙂
PS :  je vous conseille de regarder jusqu’au bout même pendant le clap de fin. 
En tout cas, j’espère que cette première « critique » de film vous a plu et je vous souhaite un bon visionnage.

2 commentaires sur « « Okja », un chef-d’oeuvre made in Netflix & Korea »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s