The paper Magician, de C. N. Holmberg

paper-magician-rd-3-fullsize

C’est le cœur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l’école Tagis Praff, elle se voit contrainte d’embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu’elle sera liée au papier, matériau qu’elle dédaigne, elle sait que c’est pour le restant de sa vie.

Dès le début de son apprentissage chez l’excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveilleux qu’elle ne soupçonnait pas : animer des créatures de papier, donner vie à des récits grâce aux images qui les illustrent, prédire l’avenir… Mais son bonheur se ternit quand elle se trouve confrontée aux dangers de la magie interdite.

Une Exciseuse – pratiquant la magie noire liée à l’élément de chair – attaque le magicien et lui arrache le cœur avant de s’enfuir avec son précieux butin. Pour le sauver, Ceony devra affronter l’horrible sorcière assoiffée de sang et se lancer dans un périlleux périple qui la mènera dans les méandres du cœur de son mentor dont elle va découvrir les lourds secrets.

C’est l’histoire de Ceony qui se retrouve à la fin de ses études de magie à se lier au papier et non au métal, comme elle le souhaitait. Elle fait partie d’une Angleterre du 19ème siècle où la magie existe. Cette magie est lié aux matériaux crées par l’homme comme le papier, le métal ou dans le cas de la magie noire, la chair et le sang. Le papier est sous-estimé et considéré comme le matériau le moins noble et utile de la magie. Elle fait la connaissance de magicien Thane, son professeur de papier. Et à partir de là, la vie de Ceony change et elle découvre un monde totalement différent de celui qu’elle a connu à l’école de magie.

En premier, le « décor » de l’histoire se pose dans une Angleterre victorienne avec de la magie. Alors ce n’est pas le nouveau Harry Potter, le monde est totalement différent. J’adore ce contexte historique qui est souvent utilisé pour le steampunk (un autre style de fantasy, fantastique). L’ambiance du roman commence légèrement, en gaieté mais est assez lente . Ensuite elle prend une tournure un peu plus sombre dans la suite (plus de 50% du livre.).

Les personnages sont vraiment bien posés. Ceony correspond aux « normes » du young adult : une jeune fille farouche et courageuse mais qui se retrouve vite dépassée par certains évènements. Mais, j’aime beaucoup ce schéma de personnage principal féminin car cela permet une intrigue plus intéressante. Emery Thane, le personnage masculin, est assez farfelue mais remplie de mystères qui rendent perplexe Ceony. Malgré cela, il est le meilleur dans son domaine, le papier. J’apprécie énormément Emery car il est un personnage qui reste fidèle à lui-même même si nous découvrons ces doutes, peines ou souvenirs de lui plus intimes. C’est un personnage fort et intéressant.

L’histoire est incroyable, j’ai tout simplement adoré ! Certes , il y a quelques longueurs de temps en temps mais il y a quand même un rythme soutenu et haletant dans la majeure partie du roman. C’est une histoire unique, originale et singulière. Une véritable pépite !

De belles lectures , Lili.

Publié par

Lyra Books

Jeune lectrice passionnée et curieuse de découvrir de nouvelles pépites littéraires !

4 réflexions au sujet de “The paper Magician, de C. N. Holmberg”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s