Interview de Laura S. Wild, auteure de My Escort Love

Bonjour les tortues , comment ça va ? Aujourd’hui je vous partage l’interview de Laura S.Wild , auteure chez Fyctia de la série My Escort Love publiée à l’heure actuelle chez Hugo New Romance et Hugo Poche New Romance. J’espère que cet interview vous plaira !

  • Bonjour Laura, merci d’avoir accepté cette interview. Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je ne suis pas vraiment douée pour les présentations mais je vais quand même essayer. Je suis Laura S. Wild, j’ai 26 ans, j’écris depuis un petit bout de temps déjà mais j’ai gardé mes écrits secrets jusqu’en 2015, date à laquelle j’ai découvert les plateformes d’écriture. Et depuis un an maintenant, j’ai la chance d’être une auteure publiée.

  • Comment as-tu vécu le succès de My Escort Love sur Fyctia ?

Bien ! Très bien, même :D. Plus sérieusement, je l’ai vécu comme une immense surprise. Si je gardais mes romans pour moi c’est parce que je pensais qu’ils n’intéresseraient personne. Alors, quand j’ai vu l’engouement autour de My Escort Love j’ai été très surprise. C’est une histoire que j’ai décidé d’écrire un peu sur un coup de tête, la trame n’était pas complète dans ma tête, je ne savais pas précisément où j’allais aller. Quand j’ai vu que les lecteurs commençaient à réclamer plus de chapitres, la pression a commencé à monter mais au final, tout le monde a toujours été très respectueux, même les plus impatients.

  • Qu’est ce qui t’as inspirée pour écrire ton roman ?

Un peu tout. Je mélange mes idées, mon imagination, ce que je vois, ce que j’entends. La moindre conversation peut être une source d’inspiration. Pour ce qui est de Constance et Noah, leur histoire m’est venue alors que j’écrivais un autre roman dans lequel j’avais décidé d’intégrer un personnage masculin escort boy. Mais le sujet de l’escorting aurait été très léger et presque pas traité. J’ai donc décidé de créer un personnage à part entière et puis j’ai pensé à Constance, à une jeune fille timide, réservée, effrayée par la vie, malmenée par son entourage et qui pense que sa virginité est un fardeau. Une fois que j’ai eu en tête ces deux personnages complètement opposés, je me suis lancée.

  • Que penses-tu des plateformes d’écriture participatives comme Fyctia, Wattpad, Scribay … ?

Dans mon cas ça a été une véritable chance. Je trouve que les plateformes d’écriture sont bénéfiques, elles permettent de prendre confiance en soi et en son écriture. On se crée une communauté de lecteurs fidèles et ils nous aident à nous améliorer. Beaucoup d’auteurs amateurs ont trop peur de démarcher les maisons d’édition, surtout quand on sait qu’il y a 95% de chance de recevoir une réponse négative. Les éditeurs ont d’ailleurs compris que beaucoup de très bons romans se cachent sur les plateformes et ils n’hésitent plus à venir les dénicher. Sur Fyctia, on est au contact direct d’éditeurs et nous sommes conseillés, c’est ce qui fait toute la différence.  Je pense qu’avec la naissance des plateformes d’écriture, le monde de l’édition a pris un nouveau tournant, et je trouve ça génial.

  • Tu peux nous raconter en quelques mots ton aventure Fyctia, de l’écriture à la publication ?

Faire découvrir à des lecteurs une histoire chapitre par chapitre n’est déjà pas commun mais avec ça j’avais en plus l’appréhension de me dire : « est-ce qu’ils vont aimer ? » « Est-ce que ce chapitre va leur plaire ?! ». Mais c’est aussi ce qui rend l’aventure incroyable, avoir l’avis du lecteur en direct est vraiment un plus. Comme je l’ai dit, j’ai écris l’histoire au fur et à mesure et je suis certaine que si je ne l’avais pas postée sur Fyctia dans le cadre d’un concours et si je n’avais pas été si boostée et portée par les lecteurs, je n’aurais jamais pu l’écrire aussi vite. Les voir réclamer toujours plus de chapitres m’a donné l’énergie d’écrire My Escort Love en un mois et demi.

Les choses se sont accélérées à la fin du concours. Le jour où j’ai reçu un mail m’annonçant que l’histoire avait tapée dans l’œil de l’équipe et qu’elle allait être publiée. C’était en décembre 2015. S’en est suivi un travail de réécriture sur le texte avec des éditrices, la création de la couverture (dont je suis tombée amoureuse au premier regard) et le 23 juin 2016, la publication. Là encore, l’engouement à la sortie du roman m’a pris complètement par surprise. Voir son propre roman numéro 1 des ventes c’est incroyable. En septembre 2016 j’ai participé au premier Festival New Romance où My Escort Love a été récompensé par le Prix du Meilleur Roman français et dans la foulée, la version papier a été disponible partout. Voir son roman à côté de ceux de grandes auteures, c’est indescriptible.

Donc en quelques mots, mon aventure Fyctia a été : Intense, démentielle, magique et pleine de surprises.

  • As-tu d’autres projets d’écriture après My Escort Love ?

Bien sûr ! Comme je l’ai dit plus haut, avant My Escort Love, j’avais écris d’autres romans. Je travaille en ce moment sur une série et j’ai aussi écrit un stand alone. Les choses sont en cours, j’ai vraiment hâte de pouvoir les dévoiler.

  • Quels sont tes styles littéraires préférés ? Tes livres préférés ?

La romance (forcément) et mon auteure de new romance préférée est sans conteste Colleen Hoover. Maybe Someday, Hopeless, Losing Hope, Confess, sont géniaux. Elle a le don de faire de chaque roman un condensé d’émotions.

Un peu de fantastique aussi mais à vrai dire les seuls livres qui m’ont transportée sont les Harry Potter. Il y a la saga Twilight qui m’a énormément marquée et qui m’a donné envie d’écrire. Stephenie Meyer et J.K Rowling sont pour moi les reines dans leurs genres. Nos étoiles contraires de John Green m’a beaucoup remué aussi. J’ai eu beaucoup de mal à me détacher de ce roman. Je me suis essayée aussi aux romans policiers mais seul Harlan Coben a réussi à me convaincre. Je trouve tous ses livres excellents.

Il y a tellement de livres qui sont extraordinaires, je ne pourrais pas tous les citer mais je crois que j’ai déjà cité certains des plus importants.

  • Aurais-tu des conseils pour ceux ou celles qui désirent devenir auteur/écrivain ?

Faites vous confiance, ayez confiance en vos idées et quand vous vous sentirez prêts, n’hésitez pas à montrer vos romans, que ce soit en passant par des plateformes ou en les envoyant à des maisons d’édition. Vous n’avez rien à perdre, au contraire.

  • Et pour finir, un petit mot de la fin ?

Merci infiniment à toutes mes lectrices et mes lecteurs, à tous ceux qui me suivent et qui s’intéressent à mes romans.  

Pour acheter les livres de Laura S Wild ->

J’espère que cette interview vous a plu et je vous souhaite de belles lectures !

Book haul de juillet (Partie I)

Bonjour les tortues, ça va ? Lors de mon dernier book haul, j’avais été raisonnable en vous présentant quelques ebooks et service presse. Mais le mois de juillet commence mal car j’ai beaucoup craqué que ce soit en papier et en ebook. Mais j’ai eu la possibilité d’avoir deux livres gratuits grâce à mon abonnement France Loisirs et j’ai aussi gagné un concours sur Twitter.

Livres papier 

 

Livres numériques

En tout cas , j’espère que vous n’avez pas autant craqué que moi pour ce début de mois. J’espère que cet article vous a plu.

Bonnes lectures , Lili.

La tortue répond à vos questions (FAQ n°1)

Coucou les tortues, récemment j’avais lancé une petite FAQ sur Twitter et Facebook pour que vous puissiez poser vos questions 🙂 Je remercie mes deux amies Cascadencre et Gwendolyne de m’avoir gentiment posé leurs questions. Ce sont deux supers blogueuses littéraires, je vous conseille d’aller voir leurs deux magnifiques blogs ! Commençons par les questions de Gwen.

L’univers enchanté de Gwen ->

Comment t’ai venu l’idée d’avoir un blog ? 

J’ai vu qu’il existait pleins de types de blog et donc des blogs littéraires. J’adore la lecture et j’ai envie de partager ma passion. J’avoue que je songe à créer à l’avenir une chaîne « booktube » pour faire des vidéos. Créer mon blog littéraire me permet de communiquer via internet, de partager avec une communauté et aussi de présenter mes lectures.

Depuis combien de temps ?

Cela fait un an que j’ai crée plusieurs blogs sur différentes plateformes pour tous les fermer à la fin. Aujourd’hui j’ai ce blog depuis le mois de février, et c’est le plus abouti et complet 🙂

Tes genres littéraires préférés ? 

Je lis à peu près tous les genres mais je préfère le fantastique, la fantasy, le contemporain et la romance. La fiction est ce que je lis de plus car elle me permet de m’évader, de découvrir d’autres mondes et univers, puis elle développe beaucoup mon imagination !

Quel(s) conte(s) préféres-tu ? 

J’adore Alice au Pays des merveilles de Lewis Carroll car c’est l’un des seul contes où il n’y a pas d’histoires de princes et de princesses mais qui parle d’imagination et de folie. En particulier, je suis fan d’Absolem la chenille et le Chapelier fou.

Ecrire t’apporte quoi ?

Je n’écris plus en ce moment car je n’ai pas d’inspiration et de motivation. J’avoue que l’écriture me permettait de laisser libre court à mon imagination, c’était un moyen d’expression différent que le blog. Mais je n’ai pas vraiment de talent donc je préfère garder ça perso.

Cascadencre ->

Quel est ton auteur préféré ? 

Le choix est assez difficile car j’aime beaucoup d’auteurs dont John Green, Suzanne Collins et JK Rowling. Mais je dirai aussi Shakespeare et Antoine de St Exupéry pour les auteurs plus classiques. C’est un choix difficile donc je n’ai pas de réponses précises.

Quel endroit tiré d’un livre/film/série rêves-tu de visiter ?

Si je devais choisir parmi des séries, Westeros et Westworld même s’ils font un peu flipper mais c’est la classe ! Narnia et le pays des Merveilles sont deux mondes exceptionnels. Dans l’univers des films de Miyazaki aussi 🙂

Quelles sont tes séries coup de coeur ? 

Mes séries livresques coup de coeur sont Hunger Games, Narnia et Harry Potter. J’avoue que ce sont des livres connus et célèbres mais je les aime beaucoup.

Quel est ton animal préféré ? 

J’adore les koalas , alors pourquoi une tortue liseuse ? J’aime beaucoup les tortues , je les trouve mignonne et je trouvai que cela sonnait bien car je lis un peu lentement, un peu comme une tortue.

 

 

« Okja », un chef-d’oeuvre made in Netflix & Korea

befd87a4adb1c86fe4639fb3878aded057da96c9

Pendant dix années idylliques, la jeune Mija s’est occupée sans relâche d’Okja, un énorme animal au grand cœur, auquel elle a tenu compagnie au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Mais la situation évolue quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l’animal jusqu’à New York où Lucy Mirando, la directrice narcissique et égocentrique de l’entreprise, a de grands projets pour le cher ami de la jeune fille. 

Sans tactique particulière, mais fixée sur son objectif, Mija se lance dans une véritable mission de sauvetage. Son périple éreintant se complique lorsqu’elle croise la route de différents groupes de capitalistes, démonstrateurs et consommateurs déterminés à s’emparer du destin d’Okja, tandis que la jeune Mija tente de ramener son ami en Corée.

 
Mija et Okja sont deux amies inséparables, Mija est une jeune fille coréenne et Okja, un « super cochon »  crée par l’entreprise Mirando qui a été élevée par la famille de Mija dans les montagnes sud-coréennes. Le jour où l’entreprise d’abattage souhaite récupérer Okja pour un concours du plus gros « super cochon », Mija part en quête de retrouver son amie puis de la ramener en Corée. Sur le chemin, elle fait la connaissance d’un groupe de militants contre la violence faites sur les animaux qui souhaite aider la jeune fille tout en essayant de détruire Mirando; puis elle rencontre la directrice : Lucy, une femme à l’ego démesuré.
Nommé au festival de Cannes, « Okja » a été hué dû au fait que la production soit Netflix mais ce n’est pas pour autant que le film n’est pas d’une grande qualité. Au casting on retrouve des célébrités d’Hollywood telles que la mystérieuse Tilda Swinton dans le rôle de Lucy et de sa soeur Nancy, Jake Gyllenhaal dans la peau d’un présentateur totalement barge, Lily Collins & Paul Dano dans les rôles des militants, etc.
8743885lpw-8744169-article-film-cinema-jpg_4301066
Avec un casting pareil, les acteurs jouent leurs personnages à merveille sachant bien s’imprégner de chaque détail de leur personnalité comme le réussi parfaitement Tilda Swinton avec Nancy & Lucy, deux personnages avec des personnalités uniques et complexes à comprendre. Seo-Hyun Ahn interprète parfaitement le rôle de Mija, c’est une jeune fille innocente qui au fil du film découvre un monde atroce qu’elle aurait voulu ne pas connaître. Les protagonistes de l’histoire sont étranges. Les militants ne nous inspirent pas vraiment confiance et nous ne savons pas s’ils sont du côté de Mija ou s’ils n’ont que des pensées égoïstes. Tandis que nous savons que les « méchants » de l’histoire sont Mirando et les membres de l’entreprise, ce qui rend un côté un peu trop manichéens au film.
 okja20-20netflix20film20201720-20animated20gif2028029202
Malgré un côté trop manichéen, l’histoire du film reste forte. La question de la monstruosité se pose : qui est le plus monstrueux ? Mirando avec leurs pratiques atroces ou les « super cochons » qui sont des créatures rempli de compassion et d’amour. Bong Joon Ho cherche ici à apporter une critique des méthodes des abattoirs remisent en question ces dernières années, ainsi que notre mode de vie de carnivore où nous les Occidentaux ont une tendance à surconsommer la viande. Mais on retrouve aussi une dénonciation des méthodes de certains ONG pour la défense des animaux, car les membres de l’organisation laissent Okja retourner dans le laboratoire où elle se fait maltraiter et violer. Le réalisateur humanise Okja et certaines scènes sont assez dures à regarder et nous remettent en question sur notre nature de carnivore.
source
Pour finir, Netflix a réussi à produire un film fort et émouvant nous remettant en question. Nous avons une amitié forte qui sera mise en danger. Un film avec une grande qualité  sonore et visuelle à regarder d’urgence ! Réserver votre après-midi et regardez Okja 🙂
PS :  je vous conseille de regarder jusqu’au bout même pendant le clap de fin. 
En tout cas, j’espère que cette première « critique » de film vous a plu et je vous souhaite un bon visionnage.

Le temps d’une relecture avec Pluie de mots !

Coucou les tortues, Virginie du blog Pluie de mots a organisé pour les six prochains mois un challenge de relecture. Pour chaque mois, on choisit un livre que l’on souhaite relire. Le challenge a lieu du 1er juillet au 31 décembre 2017, donc 6 livres pour l’année !

challenge2brelecture2bdu2btotoro

Donc, je me suis faite une pile à lire modifiable et sans aucun ordre précis que je compte peut-être allongé si je suis assez motivée. Ces 6 livres font partis de ceux que je souhaite relire depuis longtemps !

Pensez à partager votre avancée dans le challenge avec le hashtag #relecturedutotoro sur les réseaux sociaux 🙂

Je compte aussi relire certains de ces livres comme « Fascination » et « Vivants » en anglais pour pouvoir améliorer mon niveau et voir la version originale.

Et vous, quels livres aimeriez-vous relire ?

Bonnes lectures, Lili.